Les Gites de La Fleur des Pois Entre forêt et vergers, à St-Martin d'Auxigny
Les Gites de La Fleur des Pois   Entre forêt et vergers, à St-Martin d'Auxigny

Que faire dans notre région?

La gare la plus proche : Bourges à 13 kilomètres

La sortie d'autoroute à proximité : A71 à 21 kilomètres
Commerces : 4 kilomètres http://www.st-martin-auxigny.org/

 

Bourges centre, avec son célèbre Printemps de la Chanson, sa cathédrale classée à l'Unesco et son vieux quartier, est à 16 km. http://www.bourges-tourisme.com/

 

Sancerre et ses vignobles est à 40 km. http://www.tourisme-sancerre.com/

 

Pour les cavaliers: randonnées en forêt d'Allogny ou dans les chemins des vergers alentours: départ à cheval des gîtes.

 

Le Pôle du cheval et de l'âne est à 50 minutes en voiture. http://www.polechevaletane.com/

 

Lamotte-Beuvron et son Parc équestre fédéral est à 55 minutes. http://opendefrance.ffe.com/

 

Dans la région: les Châteaux de la Loire, la route Jacques-Coeurs, nombreux jardins.

 

Que faire, que voir

Nançay

  • Pôle des Etoiles observatoire, planétarium

  • Galerie Capazza, art contemporain, de mars à la Toussaint les week-ends

 

Sancerre

  • Nombreuses caves à visiter, contacter l’Office de Tourisme

  • Fromageries de Crottins de Chavignol

 

Blancafort

  • Musée de la Sorcellerie

 

Henrichemont

 

  • Centre de céramique contemporaine de La Borne

  • Village des potiers de La Borne

  • Cathédrale de Jean Linard à Neuvy-Deux-Clochers

 

St-Amand-Montrond

 

  • Abbaye de Noirlac

 

Aubigny-sur-Nère

  • Fêtes Franco-Ecossaises tous les ans autour du 14 juillet

 

Bourges

 

  • Cathédrale St-Etienne, classée par l’Unesco

  • Ville médiévale

  • Palais Jacques-Cœur

 

  • Musée des Arts décoratifs dans l’Hôtel Lallemand

  • Musée du Berry

  • Musée des meilleurs ouvriers de France

  • Muséum d’Histoire Naturelle

  • Musée Estève

 

  • Les Lumières Bleues, parcours dans la vieille ville illuminée du 21 juin au 21 septembre à la tombée de la nuit

  • Festival « Un été à Bourges », un spectacle chaque soir de l’été

  • Festival de la chanson « Le Printemps de Bourges » 1 semaine à Pâques

Autour du cheval

 

 

  • Lignières : Le Pôle du cheval et de l'âne : hippodrome, CSO, Concours complet international, Attelage, Dressage, Foire aux Anes.
  • Lamotte-Beuvron :  Parc équestre fédéral , plus grand domaine équestre d’Europe : manifestations de mai à octobre, CSO, CCE, Dressage, Hunter, Horse-Ball et Polo.
  • Vierzon : concours de dressage international en juillet.

Les jardins et les châteaux

 

 

  • Prieuré Notre-Dame d’Orsan, jardin médiéval, Maisonnais
  • Chaumont-sur-Loire, Festival International des jardins, d’avril à novembre
  • Les Marais de Bourges
  • Apremont-sur-Allier, parc floral dans un des plus beaux villages de France
  • Ainay-le-Vieil, jardin et château
  • Loye-sur-Arnon: Jardins artistiques de Drulon

La route Jacques-Cœur

 

La route Jacques Cœur est une route touristique française située dans les départements du Cher et du Loiret.

La route emprunte les territoires de l'ancienne province de Berry et des régions naturelles du Pays-Fort, de Sologne et du Giennois.

L'itinéraire a d'abord porté le nom de circuit des châteaux du cœur de la France

La route a été créée en 1954 à l'initiative des propriétaires des châteaux de Culan, Ainay-le-Vieil et Meillant. Elle doit son nom au banquier, négociant et armateur Jacques Cœur né à Bourges vers 1400. En 1439, il devient grand argentier du royaume de France sous Charles VII. Il meurt en 1456.

L'itinéraire débute dans le département du Cher, sur la route départementale 997, à Culan puis suit le cours de la rivière Arnon au nord est.

En remontant vers le nord, on trouve successivement le château d'Ainay-le-Vieil, les vestiges gallo-romains de Drevant, les deux musées de Saint-Amand-Montrond, l'abbaye cistercienne de Noirlac à Bruère-Allichamps, le château de Meillant, le musée du canal de Berry et le beffroi de Dun-sur-Auron.

L'escale à Bourges, préfecture du Cher, permet notamment les visites du palais Jacques Cœur et de la cathédrale Saint-Étienne.

Au château de Maupas à Morogues, l'itinéraire oblique vers l'est et Menetou-Salon tandis que depuis 2009, une antenne de la route permet de rejoindre Sancerre et son vignoble vers l'ouest.

À La Chapelle-d'Angillon, village natal d’Alain Fournier, la route pénètre dans la région naturelle du Pays-Fort ; se succèdent alors les châteaux de La Verrerie à Oizon, d'Aubigny-sur-Nère et le musée des métiers d'Argent-sur-Sauldre.

L'itinéraire rejoint le département du Loiret à Coullons puis s'achève en rejoignant la Loire à Gien.

Les châteaux de la Loire

 

L'expression châteaux de la Loire regroupe sous une même appellation un ensemble de châteaux français situés dans le val de Loire. Ils ont la particularité d'avoir été, pour la plupart, bâtis ou fortement remaniés à la Renaissance française (XVe-XVIes.), à une époque où la cour des rois de France était installée dans cette région.

La notion de châteaux de la Loire revêt principalement une acception touristique, liée à cette exceptionnelle densité de monuments à visiter. Il n'existe ainsi aucune liste exhaustive des châteaux dits « de la Loire ». Ils sont généralement circonscrits aux anciennes provinces d'Anjou, de Touraine et d'Orléanais, mais certains auteurs étendent le domaine des châteaux de la Loire jusqu'aux portes de Nantes, dans l'ancienne province de Bretagne, et d'autres y incluent les anciennes provinces du Maine, du Berry, voire même jusqu'à Nevers.

La concentration en monuments remarquables dans cette région a d'ailleurs en partie justifié le classement du Val de Loire en patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco, entre Sully-sur-Loire (Loiret) et Chalonnes-sur-Loire (Maine-et-Loire).

Marches et Randonnées

 

 

Des randonnées sont régulièrement organisées dans les communes voisines : St-Martin, St-Georges, St-Eloi,  Allogny.

 

 

Randonnées équestres

 

 

Des sorties sont régulièrement organisées dans les communes suivantes :

  • Quantilly en avril
  • Vignoux-sur-Barangeon en avril
  • Vierzon, Mery-ès-Bois et St-Palais en mai
  • St-Eloi-de-Gy et Vailly/Sauldre en juillet
  • Menetou-Salon en juillet et août
  • Villequiers en août
  • Parassy en septembre
  • Henrichemont en septembre

Les vins du Centre

 

Tout comme la Touraine, le vignoble du Centre remonte aux premiers siècles de notre ère. C'est surtout au XIIe siècle que les vignobles prirent de l'essor grâce aux nombreux monastères implantés dans la région, notamment à Sancerre, Menetou-Salon et Quincy.

Les principaux secteurs viticoles de cette région occupent les endroits les mieux exposés des coteaux ou plateaux. Siliceux ou calcaire, les sols viticoles portent un nombre assez restreint de cépages (gamay pour les vins rouges et rosés - sauvignon pour les blancs) Les vins obtenus sont tous légers, frais et fruités, agréables et digestes.

 

 

SANCERRE

 

Sancerre est avant tout un lieu touristique. Ce qui surprend ici le visiteur c'est la multitude des points de vue sur la région. Sancerre et son vignoble offrent de superbes paysages. La ville de Sancerre, perché sur un piton domine la superbe vallée de la Loire. Les collines sont parfaitement bien adaptées à la viticulture et bénéficient d'une excellente exposition. 

Les sols sont calcaires ou siliceux et contribuent pleinement à la qualité des vins produits sur 14 communes. Les cépages sont le sauvignon blanc et le pinot noir. Le Sancerre blanc est apprécié sur les fromages de chèvre secs comme le "crottin" de Chavignol, village également producteur de vin, sur les poissons... le rouge sur les volailles et viandes. Tous ces vins sont de bonne garde.

 

 

MENETOU-SALON

 

Le vignoble est très ancien. On a retrouvé des actes de l'an 1063, 1097 et 1100, par lesquels le Seigneur de Menetou fait don à différents ordres religieux de la région et plus particulièrement à la célèbre abbaye de St-Sulpice-Lès-Bourges, de vignes sises au Clos de Davet. Menetou-Salon a surtout une histoire lié à Jacques Coeur.

Les écrits relatent que les vins issus du vignoble furent un des plus beaux ornements de la table du Grand argentier de Charles VII qui acquit la Seigneurie de Menetou en 1450.

Appellation d'Origine Contrôlée depuis 1959, le vignoble s'étend sur plus de 400 ha de collines, planté sur des sédiments calcaires datant du jurassique supérieur. Les vins blancs (cépage Sauvignon) sont des vins frais et fruités. Leurs nez marient des arômes d'agrumes et de fleurs. Le cépage Pinot noir produit des vins rouges de couleur rubis aux arômes de fruits mûrs qui révèlent en bouche une très grande richesse sur des finales de fruits confits. A boire jeune.  Les vins rouges accompagnent les poissons, lapin, charcuterie... servir frais - Les blancs sur des entrées chaudes, apéritif...

 

 

QUINCY

 

 A proximité de Bourges et de Mehun-sur-Yèvre, lieux riches en souvenirs historiques datant du XVIe siècle, Quincy et une partie de la commune de Brinay produisent un vin blanc sec, bouqueté et d'une grande finesse (cépage Sauvignon). Le vignoble se développe sur des plateaux recouverts de sable et graviers anciens. Ce vin est à déguster avec les poissons, fruits de mer, les fromages de chèvre...

 

REUILLY

 

Le vignoble de Reuilly remonte au début du VIIe siècle. Dagobert fit don de Reuilly, de ses prairies, de ses champs et de ses vignes aux Moines de l'abbaye de Saint-Denis. Le vignoble fournissait jadis Bourges, Vierzon, et ses vins, descendant les eaux du Cher en direction de la Loire, étaient acheminés vers l'Angleterre et les Flandres. Les 140 hectares de l'appellation sont installés sur des coteaux de marne calcaire et sur des hautes terrasses de sables et de graves, en bordure de l'Arnon et du Cher. Des vins blancs secs et fruités (cépage sauvignon blanc) avec une ampleur et un terroir remarquables. Les rouges et rosés (pinot gris et pinot noir) évoquent ceux de Sancerre.

 

 

CHATEAUMEILLANT

 

Situé dans le Boischaut sud, le vignoble, mentionné par  Grégoire de Tours dès 582, s'étend sur 7 communes dans les départements de l'Indre et du Cher entre La Châtre et Saint-Amand-Montrond. La réputation du Châteaumeillant s'est établie grâce à son célèbre "vin gris", issu du pressurage des raisins de gamay. Châteaumeillant produit des vins rouges et rosés issus des cépages gamay, pinot noir et pinot gris. Les vignes sont plantés sur des sols siliceux à dominante sableuse et sablo argileuse. Ce vin frais et gouleyant est à boire jeune.

 

 

COTEAUX DU GIENNOIS

Le vignoble étend ses 150 ha sur des coteaux tout au long des rives de la Loire. Les nombreuses abbayes créées dans la région contribuèrent à l'extension du vignoble. Le trafic autrefois intense qui se pratiquait sur le fleuve et les dépendances viticoles de la célèbre abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire expliquent également le développement de cet appellation.

 Les sols siliceux et calcaire permettent la production de vins blancs issus du cépage sauvignon et de vins rouges et rosés issus d'un assemblage de gamay et pinot noir. Des vins légers et fruités, peu tanniques. On pourra les boire jusqu'à cinq ans d'âge, sur toutes les viandes.

 

POUILLY-FUME

 

Ce sont des vins blancs secs produits à Pouilly-sur-Loire et six communes environnantes, à partir du cépage sauvignon, appelé aussi blanc fumé, qui a presque complètement supplanté le chasselas, pourtant historiquement lié à Pouilly. Un vignoble qui doit son existence à des moines bénédictins. La Loire se heurte ici à un promontoire calcaire qui la rejette vers le nord-ouest et qui porte le vignoble exposé sud-sud-est, planté sur des sols moins calcaires qu'à Sancerre. Le pouilly-fumé exprime bien les qualités du sauvignon planté en terres calcaires: une fraîcheur parfois assortie d'une certaine fermeté, une gamme d'arômes spécifiques du cépage, affinés par le terroir et les conditions de fermentation du moût.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© gites de la fleur des pois